Mon bilan mode 2022

3/222

Comment revenir ici après plusieurs mois sans écrire ? Avec un bilan mode pardi ! Avant de reprendre l’écriture sur un rythme plus régulier (je l’espère !) j’avais envie de fermer la page de l’année 2022 avec un petit bilan stylistique. La première chose importante que j’ai constatée en remontant ma photothèque de ces derniers mois, c’est que j’ai pris beaucoup moins de photos de mes looks que les années précédentes. Je me suis pourtant habillée avec plaisir tous les jours mais j’ai perdu le réflexe d’immortaliser mes tenues. J’ai aussi ressenti beaucoup moins l’envie de partager mes looks au quotidien, pour deux raisons évidentes : j’ai été littéralement écrasée par une charge de travail trop lourde pour mes petites épaules. Je me suis sentie trop fatiguée pour avoir le courage de dégainer mon appareil photo quotidiennement comme avant. Certains jours je n’avais tout simplement pas le moral et je n’y pensais même pas. Cela explique aussi mon irrégularité sur mon blog ou sur mon compte instagram.

J’ai tendance à me renfermer dans ma coquille lorsque j’ai un coup de mou, et cette année des coups de mou il y en a eu beaucoup. Ce sont les aléas de l’entreprenariat et ses fameuses montagnes russes. Mais j’en reparlerai une autre fois. La deuxième chose à retenir de mon style cette année, c’est que j’ai privilégié le confort avant tout, au risque de sacrifier une certaine élégance. Je déteste les vêtements compliqués et dans lesquels je ne suis pas 100% à l’aise, mais je crois que j’ai été encore plus exigeante ces derniers temps. Même si ce n’est plus moi qui expédie vos commandes Les Sublimes, je fais pas mal de logistique dans mon travail et je manipule beaucoup de vêtements et de colis assez lourds (j’envoie des prototypes dans nos ateliers, je re-conditionne des produits, je dépose des lots de vêtements chez le retoucheur…). Je me déplace aussi beaucoup à des rendez-vous dans Paris et je ne prends jamais le métro, je peux donc marcher facilement 10km par jour. Bref, je ne passe plus autant de temps qu’avant devant mon ordinateur et ma manière de m’habiller s’est naturellement adaptée à ce nouveau rythme de vie plus nomade.

Pas le moral = moins d’envies et moins d’achats…

Normalement quand notre moral est en berne, on a tendance à acheter des choses matérielles pour compenser et remplir le vide qui nous empare. C’était vrai pour moi il y a quelques années en tout cas. Mais cette année ce fut l’inverse, j’ai acheté moins de vêtements et beaucoup de mes achats furent de seconde main. Comme je le disais plus haut, j’ai eu beaucoup de travail, cela m’a donc laissé peu de temps pour les loisirs et je n’avais vraiment pas la tête à faire du shopping. Mes principales contrariétés de 2022 furent de développer ma marque et surtout une collection qui tient la route avec des vêtements éthiques et de qualité. Un challenge qui a rempli mes journées au point de me couper la moindre envie de nouveauté.

Je suis devenue aussi très exigeante et peu de vêtements sur le marché du textile remplissent ma charte de qualité. J’ai quand même dépensé un certain budget en chaussures car malheureusement mes problèmes de santé à ce niveau font que beaucoup de chaussures me sont très inconfortables. Et malheureusement il est difficile de s’en rendre compte tant qu’on ne les a pas vraiment portées.

Bon, je dois dire que forcément mon raisonnement est biaisé : je suis la fondatrice d’une marque de vêtements et j’ai donc accès à toute la collection des Sublimes. C’est forcément un énorme avantage comparé à vous. Néanmoins, je veux dire par là que les pièces essentielles proposées par Les Sublimes m’ont suffit : la chemise blanche, le tee-shirt blanc, le jean bleu ou écru, le blazer Patti, le tee-shirt rock… ces vêtements faisaient de toute façon déjà partie de ma base de dressing idéal, on ne peut donc pas dire que j’ai révolutionné ma garde-robe.

Un beau manteau = l’élégance assurée en Hiver

Je le constate encore une fois en remontant dans mes albums photos : l’hiver est très long à Paris et investir dans des beaux manteaux reste toujours un excellent calcul. Mais c’est quoi un beau manteau ? C’est un manteau avec un tombé lourd et élégant, une coupe intemporelle qui ne va pas se démoder l’année d’après (vu les prix des manteaux actuellement, c’est mieux) et fabriqué dans un beau drap de laine bien épais, voire carrément en laine et cachemire (oui j’ai des goûts de luxe). Je vous invite à relire les conseils que j’avais donné dans cet article pour bien choisir son manteau. Même s’il date un peu les conseils que j’y partage sont toujours valables.

En 2022 je me suis achetée deux manteaux en seconde main : un manteau camel 100% cachemire chez J’y Troque et un caban Saint-James chez Troc en stock. J’ai beaucoup moins porté le caban que le manteau camel mais je n’ai pas dit mon dernier mot. Je vais essayer de le porter davantage ces prochaines semaines.

La marque The Curated m’a également offert le Classic Coat en gris clair que j’ai porté de nombreuses fois. C’est un manteau qui a beaucoup d’avantages. Sa composition est exceptionnelle (laine et cachemire) et sa coupe absolument parfaite. J’ai été un peu déroutée au départ par l’absence de doublure mais cela n’a aucune incidence sur la perte de chaleur. Je n’ai jamais eu froid avec mon manteau The Curated. L’amplitude de la coupe sous les bras permet de le porter facilement avec une petite veste en dessous, un perfecto ou un blazer par exemple, sans se sentir engoncée (quelle sensation détestable en hiver…).

Les manteaux The Curated ne sont pas accessibles à toutes les bourses, et je le regrette. Mais ils restent une excellente référence si vous cherchez un manteau haut de gamme à un prix juste.

Sinon, je suis toujours aussi fan des manteaux And Other Stories. Je les trouve très bien coupés pour la plupart, et certains sont fabriqués dans des draps de laine italiens de fournisseurs reconnus dans le milieu du textile (ex : Manteco). Certains ont vraiment un excellent rapport qualité-prix et c’est toujours la référence que je cite en premier lorsqu’on me demande conseil pour un manteau de bonne qualité « pas trop cher ».

Le vêtement que j’ai le plus porté ?

Comme dit plus haut, l’hiver dure longtemps à Paris (de octobre à mars, voire avril !) si bien que ma garde-robe d’hiver est celle dont je profite le plus. Heureusement que j’aime particulièrement cette saison ! Et donc je constate que la pièce de mon dressing que j’ai le plus porté en 2022 est mon pull en cachemire LIV des Sublimes. Je le possède dans plusieurs couleurs et je crois qu’il n’y a pas un seul jour d’hiver où je ne le porte pas. Il s’agit d’un tricotage 2 fils qui n’est ni trop épais ni trop fin : ce pull peut donc se porter seul ou avec une petite veste quand il fait froid, voire en superposition avec un gros pull. On peut aussi le porter sous une chemise oversize ouverte, une surchemise… il peut servir à la fois de sous-pull, de pull, se porte à même la peau ou avec un tee-shirt technique en dessous… bref, c’est un basique par excellence !

Mais figurez-vous que j’ai porté LIV également au printemps avec mon trench quand les journées étaient encore un peu fraîches, je l’ai aussi emporté dans le Cotentin cet été malgré la canicule… quand les températures ont chuté le soir au bord de la mer j’étais contente de sortir mon petit pull en cachemire.

Le jean (faux) noir, mon meilleur ami

Qui l’eut cru ? Le jean que j’ai le plus porté ces trois dernières années est mon jean noir délavé Favorite Cut de la marque And Other Stories. Lorsque je l’ai acheté j’étais loin de me douter que je l’aimerais autant. Sa couleur pas banale m’avait laissé penser qu’il serait peut-être difficile à assortir, hors je constate que son délavage gris foncé / faux noir / noir délavé va en fait avec tout ! Je l’ai porté toute l’année, en hiver avec des gros pulls, au printemps avec une blouse ou une marinière, des tee-shirts vintage, à l’automne avec des mocassins et un sac camel… Si je devais garder un seul jean dans ma garde-robe c’est celui que je choisirais sans hésiter.

Mon coup de coeur de l’automne : les mocassins Sézane

J’ai longtemps eu une aversion pour les mocassins : un style trop mémère, trop BCBG, trop coincé… pourtant c’est à la mode depuis longtemps (merci à la marque Gucci d’avoir relancé le mocassin) mais je n’arrivais pas à sauter le pas. Il faut dire que la plupart des mocassins que j’avais essayés étaient très inconfortables et je n’avais jamais trouvé la paire idéale.

Mais cet automne j’ai eu un coup de coeur absolu pour les mocassins Vicky de la marque Sézane, après les avoir vu et essayés en boutique. Ce sont de véritables chaussons ! Mon coup de foudre fut tel que je les ai adoptés dès le mois de septembre et portés quasiment tous les jours jusqu’à la fin du mois de novembre. J’ai hâte que les beaux jours reviennent pour les porter à nouveaux (en ce moment je porte plutôt des boots mais qui me semblent plus adaptées à la saison).

Mon jean JOAN bleu et écru : un grand oui !

En 2022 nous avons lancé le jean JOAN chez les Sublimes, en bleu et en écru. Il s’agit d’une coupe droite, taille mi-haute, ni trop long ni trop court. Sans surprise ce sont évidemment les deux autres jeans que j’ai le plus portés cette année avec le noir délavé. Il s’agit d’une coupe intemporelle qui s’accommode de tous les styles : rock, chic, casual et qui va avec toutes les chaussures. Certaines le trouveront peut-être un peu trop sage mais cela le rend aussi plus facile à porter en toutes circonstances. C’est son principal avantage.

J’ai personnellement fait un ourlet aux ciseaux car je préfère porter mes jeans plus courts sur la cheville (7/8ème) et je l’ai beaucoup porté cet été avec mes baskets Jack de Sézane, qui sont toujours à ce jour mes baskets préférées (j’en parle dans cet article dédié).

Les bottes sont de retour dans mon placard !

Après 10 ans à ne porter que des bottines, j’ai craqué pour deux paires de bottes : une paire de bottes noires de la marque LEMAIRE achetée en seconde main chez Bobby, et une autre paire Isabel Marant (le modèle Denvee) achetée aux Galeries Lafayette. La raison à ces craquages, c’est que je prends beaucoup de plaisir à porter mes jupes en jean et ma jupe en cuir vintage adorée. Et je trouve que les bottes apportent une touche de style supplémentaire, plus affirmée et moins sage que les bottines.

Malheureusement les bottes noires sont trop petites pour moi depuis que je dois porter des semelles orthopédiques dans mes chaussures. Ceci explique aussi pourquoi je me suis récemment séparée de quelques paires de chaussures sur Vinted et que j’ai craqué pour les bottes Denvee chez Isabel Marant. Je trouve qu’elles ont un style de dingue et qu’elles font une belle ligne de jambes alors que le talon ne fait que 3 cm… Vu le prix de la paire de chaussures, j’avais envie de pouvoir en profiter. Donc un petit talon comme celui-ci est parfait, je vais pouvoir les porter régulièrement. Par contre… si elles sont assez confortables, la semelle est très glissante ! Je suis déjà tombée 3 fois dans la rue avec ces bottes, en m’étalant de tout mon long à chaque fois. La dernière fois mon ordinateur a même été éjecté de mon sac pour atterrir sur le trottoir. Une expérience que je n’ai pas franchement aimée. Je vais donc devoir déposer mes bottes rapidement chez un cordonnier si je veux pouvoir les porter à nouveau.

Pour être honnête, ça me fatigue un peu. Pourquoi la majorité des chaussures sont-elles toujours aussi glissantes ?

Le pantalon Palazzo, mon nouvel allié

Il n’y a pas que le jean dans ma vie, il y a le pantalon large ou pantalon palazzo aussi ! J’adore l’allure nonchalante qu’apporte ce style de pantalon et j’ai été comblée cette année avec le lancement de VIC, notre pantalon palazzo Les Sublimes. Excusez-moi, je vais être un peu prétentieuse mais VIC est absolument parfait et je ne suis pas la seule à le dire. Il marque joliment la taille, fait de jolies hanches et flatte absolument toutes les silhouettes. Nous l’avons proposé cet été dans une version 100% cupro et cet hiver dans une laine très fine, et ce n’est pas fini…

J’ai aussi beaucoup porté mon pantalon bleu marine en flanelle Le Pantalon, qui est un peu moins large que le pantalon VIC des Sublimes et dans un style un peu différent. J’ai également profité assez souvent de mon pantalon en laine et cachemire Yvonne de la marque Comptoir des Cotonniers. La coupe est différente des deux autres, avec une jambe beaucoup plus large, peut-être moins flatteuse aussi. En tout cas je le trouve un peu plus difficile à porter et à assortir que notre pantalon VIC qui tombe mieux sur les hanches et donne une allure beaucoup plus cool.

Mon petit luxe de 2022 : le Classic Box de Céline rouge

A la fin de l’été dernier, j’ai flashé sur ce sac à main de seconde main, dans l’espace dédié à la mode circulaire du Printemps Haussmann : le Classic Box de Céline. Il s’agit d’un modèle culte de la marque Céline, au design iconique que j’aime particulièrement pour ses lignes pures et son look minimaliste. Pour moi c’est vraiment le sac idéal car il se porte en bandoulière, s’ouvre et se ferme facilement, avec une contenance suffisante pour mettre mon téléphone et mon porte-monnaie (+ un rouge à lèvre et un trousseau de clés).

C’est idiot, mais au moment où j’ai vu ce sac d’occasion exposé sur le stand du magasin Printemps, mon coeur s’est mis à battre un peu trop fort. J’avais des palpitations et les mains moites. Pas parce qu’il me plaisait (ça c’est une évidence !!) mais parce que j’ai su au premier instant que je ne quitterai pas le magasin sans lui. Et donc que je m’apprêtais aussi à dépenser une coquette somme pour un sac. Cela a déclenché en moi une étrange sensation d’excitation et de plaisir mélangée à de la culpabilité, comme si je faisais quelque chose de mal mais nécessaire à mon bonheur. Vous voyez le genre ?

S’acheter un objet de luxe n’est pas un acte anodin. Ce n’est pas comme si quelqu’un nous faisait un cadeau, dans ce cas c’est plus facile d’accepter l’objet de valeur. Quand l’achat vient de soi, il y a toujours un petit moment de doute qui surgit. A moins d’avoir de l’argent à dépenser par les fenêtres il faut vraiment être sûre de son coup…

Mais cela fait des années que j’ai adopté le sac à main rouge dans mon dressing idéal, notamment ce modèle Furla mini Metropolis. Je trouve que c’est l’accessoire parfait pour booster une tenue trop sage. Contrairement aux idées reçues il est très facile d’assortir un sac à main rouge, c’est une couleur qui fonctionne bien avec des tons neutres comme le gris, le beige, le marine… mais aussi le rose (un manteau rose par exemple), le vert sapin… Je me sentais donc suffisamment confiante pour m’offrir cette version plus luxe (et donc plus chère aussi…) et je ne regrette pas mon investissement. Mon seul regret est que je transporte mon ordinateur presque tous les jours et donc j’utilise la plupart du temps un grand sac cabas en cuir (mon cabas le Tanneur). Je ne profite donc pas de mes sacs à main autant que je le souhaiterais mais mon sac Céline rouge est celui que j’ai envie de porter en priorité dès que j’en ai l’occasion.

Mes erreurs d’achats

Bien que je sache parfaitement définir mes besoins, il m’arrive parfois d’acheter des choses que je regrette et dont je n’ai finalement pas l’utilité. Ou qui me déçoivent par leur qualité. En janvier dernier je me suis acheté ce mini sac léopard vivian chez Heimstone. J’avais flashé sur son imprimé très original et je ne résiste jamais à une chaîne dorée. Oui mais… si j’adore le style de ce sac, je l’utilise très peu pour deux raisons : le fermoir n’est pas du tout pratique et se ferme difficilement, ce qui a le don de m’énerver. De plus la chaîne dorée et assez lourde et finit par peser sur les épaules. Et quand je pose mon sac quelque part, par exemple sur le dos d’une chaise, le poids de la chaîne fait que le sac finit systématiquement par tomber par terre… Sa petite contenance n’est pas un frein pour moi car j’aime les sacs mini, mais il est tellement peu pratique que je n’ai jamais envie de l’utiliser. J’ai encore du mal à m’en séparer car il donne vraiment du chien à mes tenues, mais il n’est absolument pas pratique. Arghhh c’est énervant quand un truc nous plaît autant mais ne nous convient pas à 100% !

Il y aussi cette casquette Isabel Marant que j’ai payé une blinde et qui finalement est mal coupée, elle fait une pointe bizarre sur le haut de la tête. Ça ne m’avait pas choquée quand je l’avais essayée en magasin mais un jour quelqu’un me l’a fait remarquer (ce quelqu’un étant au hasard, mon mec…) et depuis je ne vois plus que ce défaut, ce qui me dérange beaucoup. Ce qui est sûr c’est que c’était la première et la dernière fois que je mettais autant d’argent dans une casquette. On ne m’y reprendra plus !

Mes deux astuces de style préférées en 2022

Il suffit souvent d’un rien pour créer un petit twist mode et « élever » un look qui pourrait sembler un peu ennuyeux…

Cette année j’ai usé et abusé de l’association léopard + tee-shirt rock. Vous savez que j’adore l’imprimé léopard et je trouve qu’il fonctionne vraiment très bien avec une pièce un peu rock / grunge / vintage. Associer une jupe léopard (ou un pantalon fluide léopard) avec un tee-shirt rock en coton vintage est une excellente astuce pour être stylée sans effort.

Un autre petit truc qui fonctionne bien aussi, c’est d’associer un sweat vintage ou un tee-shirt vintage avec un blazer ou un trench. Cela crée un contraste de style très cool entre l’allure très BCBG du trench ou du blazer et le côté grunge du tee-shirt…

Je ne révolutionne pas la mode en vous expliquant cela mais parfois les choses les plus simples sont les plus efficaces, et surtout les choses auxquelles on ne pense pas !

Je pense qu’il est temps de clore cet article qui me semble déjà bien assez long… J’espère que ce bilan très personnel vous donnera envie de vous pencher sur votre style et votre garde-robe de ces derniers mois. Un petit conseil pour 2023 : même si vous n’avez pas de blog ni de compte instagram, prenez 5 minutes pour immortaliser votre tenue chaque jour. Cela vous permettra d’analyser le contenu de votre garde-robe et vous révèlera bien des surprises dans quelques mois !

 

 

La Newsletter du Dressing Idéal

Restons en contact !
Recevez mes articles et conseils directement dans votre boite email !

Je m'abonne ›

  1. Jan 9, 2023 9:29

    Merci Anne pour ton débrief 2022 ! A bientôt

  2. Jan 10, 2023 8:53

    J’adore te lire, ça fait plaisir de te revoir par ici 🙂

  3. Jan 10, 2023 10:09

    Merci pour ce résumé très instructif ! J’ai hâte de te lire de nouveau 🙂

  4. Jan 12, 2023 1:46

    Super intéressant ! Quelle maturité

  5. Jan 16, 2023 8:01

    un plaisir de te lire ici. Tu as vraiment un talent d’écriture et des articles longs sont bien plus instructifs qu’Instagram. merci pour ça. Et merci pour les astuces mode !

  6. Jan 19, 2023 10:15

    Merci pour cet article Anne. Je vais tenter de prendre en photos mes tenues au jour le jour pour voir ce que ça donne en fin d’année. Ton bilan m’a donné envie de tester ^^

  7. Jan 23, 2023 9:42

    Bonjour Anne
    Concernant le Vivian, essaie de trouver le premier modèle en seconde main : chaîne beaucoup plus fine et donc moins lourde et fermoir avec un simple aimant !
    (Même remarque pour la casquette IM : très déçue par la coupe lors de l’essayage…)
    Et merci pour les Vic : essayé et adopté 🙂

Votre commentaire...

Nom

Email