Pourquoi avoir trop de choix dans sa garde-robe est un problème ?

12/139

On dit que trop de choix tue le choix, et surtout l’achat.

Imagine-toi dans une grande surface. Pas le petit Franprix du coin non, le big AUCHAN de banlieue et ses 200 rayons de marchandises qui se succèdent. Tu es là, perdue au beau milieu du rayon yaourts à ne plus savoir quoi choisir entre tes yaourts préférés ou les nouveautés que tu as vues à la télé (ou plutôt sur instagram… car la télé est morte, n’est-ce pas ?). Au milieu de ce rayon immense, tu te décourages et tu n’as pas envie de perdre ton temps, alors tu finis par prendre la même chose que d’habitude : des yaourts grecs dans lesquels tes enfants seront ravis d’ajouter ce qu’ils veulent (perso je suis #teammiel et toi ?).

Cette scène, je l’ai vécue cent fois et toi aussi j’en suis certaine. C’est un coup à nous dégoûter d’aller faire nos courses ! Et tu sais quoi ? C’est pareil avec ta garde-robe ! Il existe cette idée répandue que dans la vie, plus on a de choix et plus on est libre… Mais est-ce que ce ne serait pas plutôt le contraire, en fait ?

On a toutes rêvé un jour d’avoir le dressing de Carrie Bradshaw ou le shoesing de Céline DION, la diva au 10 000 paires de chaussures. La pensée commune consiste à croire qu’avoir le choix nous rendrait plus heureux. Mais mon petit doigt me dit que si j’en ai eu marre il y a deux ans et que j’ai décidé de créer mon Dressing Idéal (en réduisant par la même occasion le nombre de mes vêtements) ce n’est pas pour rien. Ma penderie était pleine à craquer de belles choses et pourtant je n’avais « rien à me mettre ». Je perdais un temps fou le matin à choisir mes fringues, je commençais systématiquement ma journée sur les nerfs et en plus je m’apercevais que je perdais confiance en moi !

Tout ça parce que j’avais trop de choix dans ma garde-robe.

Parce que le choix nous paralyse. Avoir trop de choix nous fait douter d’avoir pris la bonne décision. (« Est-ce une bonne idée de porter cette marinière avec cette jupe à fleurs huuuum » ?) Pour peu que tu sois du genre perfectionniste comme moi, c’est juste l’horreur de choisir. On a toujours l’impression de faire le mauvais choix. C’est ça, la liberté, vraiment ? Moi, j’y vois plutôt une source de stress énorme et une perte de confiance inéluctable. Si en plus tu cherches encore ton style et que tu as plein de complexes, aïe aïe aïe.

En plus, avoir trop de choix nous apporte moins de satisfaction et nous rend moins créative. Si tu as trop de vêtements dans votre garde-robe, il y a de fortes chances que comme la plupart des gens, tu n’en portes que 30% de son contenu. Ce qui signifie :

  • que 70% de tes vêtements dorment dans l’armoire
  • que c’est un gâchis monstrueux (ce n’est pas comme si la planète mourait…)
  • tu portes toujours les mêmes fringues. Alors quitte à porter toujours les mêmes vêtements, autant les porter avec amour et exploiter au maximum leurs possibilités, non ?

Alors si tu es motivée à avoir moins de choix dans votre garde-robe et à investir dans de beaux vêtements durables et de qualité, je t’invite à nouveau à trier et à ranger ta garde-robe.

Au boulot !

 

 

 

 

La Newsletter du Dressing Idéal

Restons en contact !
Recevez mes articles et conseils directement dans votre boite email !

Je m'abonne ›

  1. Juin 6, 2019 10:30

    Pas mal, le parallèle avec les courses. Et c’est vrai que je préfère aller faire mes courses dans la petite superette du coin où je n’ai pas à chercher des heures ou à réfléchir à si je prends ceci ou cela. Avec deux petites filles à gérer, vivant à la campagne, pas de temps à perdre dans les grandes surfaces qui se trouvent à plus de 20km de chez moi, je vais à l’essentiel. Et on ne s’en porte pas plus mal.
    Concernant ma garde robe, j’ai fait un 1er gros tri récemment dans mes vêtements et dans mes chaussures. Il y en avait pas mal qui n’avaient pas vu la lumière du jour depuis longtemps. J’ai pu ainsi virer 2 étagères du dressing et suspendre la quasi totalité de mes vêtements. Je dois reconnaitre que ça m’a fait un bien fou. J’ai prévu de réitérer juste avant la fin de mon congé parental en septembre pour repartir sur des bases « saines ».

  2. Juin 6, 2019 3:52

    Pour moi,le problème n’est pas tant « d’avoir trop de choix » mais d’avoir les bonnes pièces; Quand on trouve la bonne chemise blanche,le bon perfecto,la robe bohème qui nous sublime,le caraco soie chic etc..1 seul par catégorie suffit! je fais pourtant 1 tri drastique avant de passer en caisse et pourtant les achats sont rarement validés à 100% faute de trouver mon graal. Ma chemise blanche fait un peu trop serveuse à mon goût par certains détails,mon perfecto est un peu trop rigide même si j’adore sa couleur pas courante etc..1 détail qui gêne et le plaisir s’en va! j’ai acheté il y à 2 ans le jean parfait comme moulé sur mon corps! et bien je le met sans arrêt sans réfléchir,c’est un ami pour la vie(j’en ai pris 2 du coup!) mais malheureusement quand il y à un « mais » l’élan n’est pas là…j’ai décidé de passer à la création de mes propres pièces! avec le bon dosage,les bons détails; j’ai toujours eu ce soucis d’acheter « faute de » c’est excitant de se dire que je vais porter mes créations et peut-être les proposer à d’autres…!

    • Juin 7, 2019 10:04

      @Lisa

      Je suis bien d’accord avec vous Lisa, l’important est d’aimer les pièces que l’on possède, peu importe leur nombre ! L’important à mon sens est de les porter.

      J’ai quelques pièces en double voire triple exemplaire (notamment les chemises ou tee-shirts) mais c’est parce que je ressens le besoin de tester les produits avant de vous en parler sur le blog, je considère cela comme un service que je propose aux gens qui me lisent (sans compter que certaines marques m’en envoient également ponctuellement). Mais si ça n’était pas le cas je pense qu’effectivement je verrais peu d’intérêt à posséder la même chose en plusieurs exemplaires, cela n’aurait pas vraiment de sens.

      Je vous envie de savoir coudre, c’est tellement chouette de pouvoir s’habiller avec ses propres créations. Quelle satisfaction ça doit être !

  3. Juin 7, 2019 9:38

    Bonjour Anne,
    J’ai découvert votre blog il y a un an, lors d’un été un peu trop calme au travail (c’est mal !) Je crois que j’ai lu tous les articles d’une traite. J’ai trouvé cela passionnant ! Mais voilà, je crois que je suis une « cyclothymique » du dressing ! Pendant quelques mois, je vais avoir envie d’un dressing parfait, idéal, avec que les bons basiques et… souvent quand les premiers beaux jours reviennent, j’ai besoin de couleurs, d’imprimés. J’adore tellement les beaux imprimés. Et puis, il y a encore ce petit défaut que j’essaie de contrôler : l’achat émotif… Pourtant vos articles continuent de me toucher et de m’inspirer. Et je ne peux plus ignorer les conséquences de ces achats compulsifs sur notre planète… Alors, l’autre jour, quand vous avez annoncé à votre communauté que vous alliez vous consacrer entièrement au Dressing idéal je me suis dit que c’était super ! Je me dis que je pourrai encore plus apprendre à « changer » mon dressing… Parce que je suis comme ça, j’ai besoin d’être « accompagnée » pour changer. Mais peut-être que mon dressing peut être idéal en mixant basique et vêtements plus forts. Peut-être que je peux arriver à supprimer les achats émotifs qui sont souvent loupés. Bref, je continuerai à lire vos articles si inspirants !

    • Juin 7, 2019 10:00

      @Justine

      Hello Justine,

      Je suis très touchée par votre commentaire qui est rempli de justesse… Et oui, notre dressing idéal évolue avec nous, parce que dans une vie nous changeons. Ce que je propose est surtout d’avoir une base (les basiques) sur laquelle s’appuyer, des valeurs sûres sur lesquelles vous pourrez toujours compter et qui vous suivront longtemps. Et de vous laisser guider au gré de vos coups de coeur / envies pour le reste. Bien sûr qu’il faut avoir une conscience écologique (et vous semblez l’avoir bien compris) mais nous sommes humaines et avons parfois besoin de nous faire plaisir et de nous senti belles…

      Ce qui devient problématique c’est quand les achats sont là pour compenser un manque, une frustration… Car cela n’amène rien de bon à part de la culpabilité et un porte-monnaie moins rempli ! C’est peut-être sur ce point que vous devriez effectivement travailler. En vous posant cette question : « est-ce que ce vêtement que je m’apprête à acheter me fait vraiment plaisir ou est-ce plutôt un besoin de consommer pour compenser quelque chose qui ne va pas aujourd’hui ? » (un manque de confiance en soi par exemple).

      Je ne suis pas réellement minimaliste, je possède moins de vêtements (je pense) que la moyenne des gens mais j’aime me faire plaisir de temps en temps avec de belles pièces. En revanche j’essaie vraiment de porter tout ce qui se trouve dans ma gard-robe, sinon je préfère donner à quelqu’un qui en a besoin. J’aime que chaque vêtement ou objet soit utile au quotidien (le stockage de vieilles choses dans le grenier n’a jamais été mon truc même si je reconnais que parfois on est heureux de retrouver des vieilles affaires du passé, un jour…).

      Un dressing parfait n’est pas nécessairement composé que de basiques, certaines personnes ont besoin d’imprimés et de couleurs et heureusement !

  4. Juin 27, 2019 9:48

    […] Que ta garde-robe robe déborde ou pas, tous les matins c’est la même chose… Tu enfiles ton jean et ton tee-shirt préférés, tes baskets (parce que les talons, c’est mignon mais pas très pratique pour marcher vite, en plus tu es toujours pressée) et le même sac à main en bandoulière parce que tu as la flemme de vider tout son contenu pour en prendre un autre. […]

Votre commentaire...

Nom

Email