Pourquoi acheter sans plaisir est culpabilisant

83/102

L’autre jour, en écoutant l’épisode du podcast de Clothide Dussoulier Change ma Vie « les faux plaisirs »  (je vous invite d’ailleurs à lire ou à relire mon article sur mes podcasts préférés) j’ai moi-même réfléchi à ce comportement d’achat compulsif qu’il m’arrive parfois d’avoir. Dans cet épisode, Clothilde aborde la question des comportements que l’on adopte sans plaisir : manger sans avoir faim, perdre son temps sur les réseaux sociaux etc… Je ne sais pas quels sont vos faux plaisirs à vous mais moi il m’est souvent arrivé de faire du shopping sans plaisir. C’est moins le cas depuis que j’ai décidé de changer ma manière de consommer la mode (et surtout de m’y tenir !) mais cela m’a donné envie de développer le sujet avec vous et de comprendre pourquoi acheter sans plaisir et pourquoi c’est si culpabilisant.

Les raisons qui nous poussent à acheter sans plaisir :

Par ennui, pour combler un vide

Ça paraît idiot mais quand on s’ennuie, on peut être tenté de meubler le temps dont on dispose n’importe comment. On pourrait en profiter pour aller voir cette expo, tester ce cours de yoga dont on rêve depuis longtemps ou appeler une amie… Mais non, parfois on choisit juste la facilité et on fait des trucs idiots comme acheter des choses dont on n’a pas besoin. Avec deux enfants, je ne m’ennuie jamais, mais quand il m’arrive de devoir attendre une amie dans la rue et que si par malheur notre rendez-vous se trouve devant une jolie boutique et que ô malheur (!!) mon amie est en retard, je pourrais combler ce moment de libre (et donc de vide) pour entrer dans cette jolie boutique. Le vide a ce petit quelque chose d’angoissant que nous ressentons toujours le besoin de combler.

Pour canaliser ses émotions

Quand on vit un moment compliqué ou particulièrement angoissant, on a besoin de porter notre attention sur quelque chose que l’on aime faire habituellement et qui nous rassure. Cela nous donne la sensation d’oublier nos soucis un court instant en faisant quelque chose de faussement agréable. C’est un réflexe de fuite tout à fait normal ! L’ennui, c’est que l’effet rassurant n’est qu’éphémère. Une fois ce moment de « faux plaisir » passé, revenir a la réalité est douloureux (mais pourquoiiiiiii ai-je dépensé tout ce argent POUR RIEN ?)

Parce que tout nous pousse à consommer

Les médias, internet, la presse, les blogs de mode, les vendeuses en boutique… Difficile de se protéger de toute consommation inutile quand tout est fait pour provoquer le désir en nous. C’est comme ça que naît la frustration. Dans notre société, c’est souvent le fait de posséder (et non pas le fait d’être) qui nous donne le sentiment d’exister. Et comme le chantait si bien Goldman dans son tube « Les choses » : « j’envie ceux que les autres ont, je crève de ce que je n’ai pas »… J’ai réécouté dernièrement cette chanson et ses paroles m’ont semblé tellement justes, tellement violentes…  Et tristement d’actualité.

Les faux plaisirs sont très culpabilisants, ils génèrent en nous des émotions très négatives. On se sent encore plus minables de ne pas avoir réussi à gérer ses comportements compulsifs et ce sentiment d’échec est difficile à vivre.

C’est pourquoi vous devez absolument réussir identifier quels sont vos faux plaisirs à vous pour mieux gérer vos émotions à l’avenir. Je ne peux que vous encourager une fois de plus à écouter les conseils de Clothilde Dussoulier qui donne vraiment des conseils et des pistes concrètes pour se débarasser des faux plaisirs, avec des exercices à la clé.

A écouter // Clothilde Dussoulier – Change ma Vie – Episode 35 les faux plaisirs

 

Vous aimerez aussi

La Newsletter du Dressing Idéal

Restons en contact !
Recevez mes articles et conseils directement dans votre boite email !

Je m'abonne ›

  1. Juin 14, 2018 10:56

    […] en évitant les achats « pansements » et compulsifs (n’hésitez pas à relire mon article sur les achats culpabilisants) […]

Votre commentaire...

Nom

Email