J’ai trouvé le manteau oversize parfait pour cet automne

10/158

Si j’ai quasiment arrêté d’acheter dans les enseignes de fast-fashion type Zara et consoeurs, il y a une marque à laquelle j’ai beaucoup de mal à résister : & Other Stories. J’en avais d’ailleurs déjà parlé dans cet article intitulé « pourquoi je ne boycotte pas Sézane, Uniqlo et & Other Stories » qui vous avait fait beaucoup réagir. De son côté, Sézane a fait énormément d’efforts pour proposer de plus en plus de matières naturelles et durables au sein de ses collections, tout en certifiant avoir réalisé des audits de qualité dans ses usines. Quant à Uniqlo, H&M et & Other Stories, c’est très compliqué de mesurer leur engagement réel en terme d’éthique et d’éco-responsabilité… A moins d’aller vérifier nous-mêmes dans les usines du Bangladesh ou du Cambodge (pour ne citer que ces pays là) que les employés sont correctement payés et qu’ils travaillent en toute sécurité, nous n’avons encore que très peu de garanties. Rappelons juste qu’avec des bénéfices qui se chiffrent en milliards d’euros tous les ans, ces marques ont largement les moyens de verser un salaire décent à ceux qui fabriquent leurs vêtements !

Une autre catastrophe écologique est le rythme effréné des collections vendues par les enseignes de fast-fashion. Zara sort par exemple deux collections entières par mois, c’est tout simplement énorme et cela contribue inévitablement au gaspillage des ressources. Il y a quelques mois, Zara a promis de s’engager sur le plan écologique en visant 100% de matières éco-responsables dans ses collections d’ici à 2025… Mais… non seulement, 2025 c’est loin (il sera déjà trop tard) et si c’est pour continuer à sortir deux collections par mois sans ralentir sa production de vêtements (et donc sa pollution) cela s’appelle tout simplement du greenwashing. Ah, de toute façon Zara a très clairement précisé qu’il n’était pas question de changer son business model, à savoir celui de proposer des nouveautés de façon permanente. Bref… CQFD. En attendant, on peut toujours se consoler en se disant que cette annonce est un grand pas en soi et que c’est mieux que rien… De mon côté, je suis un peu sceptique, j’ai envie d’y croire et en même temps je me dis : « pourquoi attendre 2025 ? ».

Mais revenons-en à & Other Stories. Car malgré ces pratiques que je dénonce plus haut, j’avoue avoir du mal à ne plus acheter du tout chez And Other Stories. La marque appartient au groupe H&M et je sais qu’elle est loin d’être irréprochable sur le plan écologique. On trouve beaucoup trop de matières polluantes au sein de ses collections, malgré qu’elle propose un programme de recyclage dans ses magasins et qu’elle s’est engagée à éliminer les produits chimiques dangereux d’ici 2020. C’est déjà un bon début. En terme d’éthique sociale, & Other Stories n’est pas si mal notée par l’application Good On You. La marque rémunérerait correctement ses employés (même si encore une fois, c’est difficile à vérifier) et garantit l’entière traçabilité de ses matières premières, de leur provenance à la liste des fournisseurs. En attendant, je leur ai demandé en avril dernier qui fabriquait mes vêtements et ils n’ont jamais daigné me répondre !

On est d’accord, tout ça est encore très opaque et loin d’être parfait. J’ai donc choisi de faire des compromis. Ok pour quelques achats chez & Other Stories de temps en temps, mais avec vérification systématique des compositions sur les étiquettes, et focus sur les basiques ou des pièces que je suis certaine de porter longtemps et/ou qui auront un impact écologique limité. L’an dernier, j’ai quand même craqué pour ce pull léopard pas forcément clean mais qui a bien tenu et que je porterai à nouveau cet hiver (je le portais déjà dans cet article). Ce n’est jamais simple de trouver le bon équilibre et c’est fatigant de devoir toujours vérifier les étiquettes et aller à la pêche aux infos. Mais il en va de notre devoir de consommateur de se renseigner a minima sur ce ce qu’on achète.

Ndlr : cas de doute sur l’éthique d’un vêtement ou d’une marque, le seconde-main reste la meilleure option pour acheter tout ce qui vous fait plaisir sans gaspiller des ressources supplémentaires.

Voilà, désolée pour cette (très) longue introduction, mais il me semblait important de rappeler qu’il existe des manière alternatives de consommer la mode, parmi les grandes enseignes.

A part un pantalon noir que j’avais mal choisi, je n’ai jamais regretté un seul achat chez & Other Stories. Chaque année, j’achète environ 2 ou 3 pièces par saison là bas, comme ce pantalon en lin, ce bonnet en cachemire (que j’ai perdu à la fin de l’hiver… snif) ou encore ce manteau long bleu marine qui est mon préféré et qui va déjà entamer son quatrième hiver. J’avais également acheté cette combinaison en lyocell que vous pouvez apercevoir ici.

Mes pièces préférées chez & Other Stories sont presque toujours les grosses pièces comme les manteaux ou les blazers, ex-aequo avec les jeans qui sont hyper bien coupés mais malheureusement pas du tout éthiques. J’aime également beaucoup les bijoux vendus par la marque mais j’en achète peu car je préfère privilégier les créateurs de bijoux made in France. 

Il y a deux semaines, j’ai flashé sur la coupe de ce manteau oversize en boutique. Comme j’hésitais avec un autre modèle similaire en alpaga, j’ai finalement commandé les deux pour pouvoir les essayer tranquillement à la maison et les comparer. Et c’est donc ce modèle oversize que j’ai gardé, beaucoup moins classique que son cousin et surtout plus chaud (100% laine bouillie). Ce n’est pas un manteau assez chaud pour tenir tout l’hiver mais il sera parfait pour les jours où il ne fait pas trop froid ! Je suis ravie de cet achat, j’ai déjà mille idées en tête pour le porter cet automne. J’aimerais d’ailleurs essayer un look avec ma robe longue Maje achetée en seconde-main à la rentrée… Stay Tuned comme on dit !

Shop mon look

 

La Newsletter du Dressing Idéal

Restons en contact !
Recevez mes articles et conseils directement dans votre boite email !

Je m'abonne ›

  1. Oct 14, 2019 5:35

    Bonjour Anne 🙂 merci pour cet article ! Je les attends désormais avec impatience depuis que j’ai découvert votre blog, il y a peu.

    Je ne peux m’empêcher ici de partager mon expérience de chez Others Stories:

    J’y ai acheté 4 pulls: 2 qui ont très bien tenu, et qui vont entamé leur 3ème hiver (en même temps, c’est normal non ? :D) et 2 : une horreur … Un rouge qui laissait ses bouloches absolument partout : sur mes fringues, dans mon appartement… J’ai tout essayé pour faire disparaître ces bouloches (jusqu’à mettre le pull au congélateur Haha). Puis, un autre, camel, qui a bouloché aussi après le 1er lavage. Après le 1er lavage, j’avais donc un vieux pull sur moi….. Je m’en suis séparée aussi. Donc 2 pulls bons pour la poubelle, pour un total de, je ne sais pas, allez, 120 euros d’achat…

    Cela m’a bien refroidie quant à cette enseigne dont j’adorais le stylisme. Pour le prix, je trouve que c’est une honte 🙂

    J’ai acheté aussi à 2 reprises un t.shirt rose… Idem, des trous après plusieurs lavages.

    J’ en ai donc tiré ma leçon… :désormais je ne succombe plus qu’au style uniquement, mais vérifie systématiquement la composition.

    Un autre détail qui m’agace aussi : en magasin, impossible de trouver les étiquettes de composition… Sur les manteaux la dernière fois, j’étais en boutique et ai dû me connecter au site pour trouver mes réponses… C’est quand même dingue !!!

    Votre manteau est charmant du reste !!!! J’adore !!!

    A bientôt ! Marie

  2. Oct 14, 2019 5:41

    Hé oui Marie, je suis tout à fait d’accord, les pulls & Other Stories ne sont pas ce que l’enseigne fait de mieux… Les compo sont souvent douteuses (beaucoup de mélanges synthétiques) mais on trouve certains modèles 100% cachemire ou avec pas mal de laine ou de mohair. Voilà pourquoi il faut tout décortiquer malheureusement, et ça prend un temps fou… Ça me fait sourire ce que vous dites sur les étiquettes de composition car effectivement elles sont difficiles à trouver ! Petite astuce : elles sont parfois cachées dans les poches intérieures, ce qui s’apparente un peu à une chasse au trésor parfois…

    • Nov 11, 2019 8:45

      @Anne Montecer

      Dans les poches intérieures, ah oui effectivement je n’avais pas regardé de ce côté là 😀
      Merci pour ces infos supplémentaires sur la composition des pulls.. Cela m’aidera à mieux choisir dans le futur.
      Ca fait maintenant quelques mois que j’oriente mes achats vers des bons basiques, grâce à votre blog. Je suis ravie. J’adore le prêt-à-porter mais j’étais en quête de minimalisme. Ce blog en est pour moi la meilleure « méthode ». Un grand merci !

      Bon week end !

  3. Oct 14, 2019 8:10

    Je crois te l’avoir déjà dit sur Instagram mais j’adore ce manteau et particulièrement cette coupe. Clairement, je suis in love^.

  4. Oct 15, 2019 8:06

    Bonjours Anne! Le manteau est très, très élégant et aussi cool! Vraiment un bon achat! 🙂 J’ai regardé les photos de ce manteau sur le page web de & Other Stories, mais je le trouve trop oversize et un peu lourd pour moi qui mesure juste 1.65 cm. Après, j’ai vu ton story sur Instagram et les images ici, et je suis completement inversé! Le manteau semble assez petit et oversize dans une manière comme me plait beaucoup. J’aime aussi que la qualité est 100 % laine. 🙂 Donc, je suis très tenté de faire une petite clique…! Merci beaucoup! Salutations d’une Suédoise (qui faire son mieux d’écrire compréhensible en Français, mais a peur qu’elle ne réussit pas…! )

  5. Oct 15, 2019 8:30

    Ce manteau est superbe et te vas très bien! Je pense aussi que l’achat le moins « éthique » est celui que l’on ne porte pas. Ce qui ne veux pas dire qu’il ne faille pas faire attention à tous les niveaux: rémunération, matières etc. Cependant l’offre éthique n’est pas pléthorique et c’est difficile pour certaines choses de trouver LA coupe qui nous plaît/ nous vas. Par exemple, je craque régulièrement chez COS qui est bien entendu loin d’être exemplaire en matière éthique. Mais ma réflexion en amont, donc avant l’achat, est de plus en plus poussée: avec quoi vais-je mettre ce vêtement? quand? est-ce que ça correspond vraiment à ma vie quotidienne et non à un « idéal » de moi? Bref autant de questions qui sont, je crois, la raison d’être du « Dressing idéal » et je t’en remercie 😉

  6. Oct 17, 2019 1:46

    Bonjour, l’idée de la superposition pour faire durer ce manteau un peu plus longtemps, avec par exemple une doudoune sans manche uniqlo ou avec manche comptoir des cotonniers. J’ai l’impression que la multifonctionnalité de ce type de pièce est dans la logique du dressing idéal. Comme un débardeur ficelle qui permet de porter une chemise plus longtemps à la demi saison puis rajouter un sweat et plus tard un pull en cachemire. Je pense que ces petites astuces et ce fond de vêtement utile/utilitaire/multi tâche est intéressante. Qu’en pense-tu ?

    Merci pour tes articles. 🙂

  7. Oct 28, 2019 1:37

    Bonjour.
    Je suis à la recherche d’un site de vêtement de bonne qualité pour ma fille qui fait un taille 30 voir 32.

Votre commentaire...

Nom

Email